Le phénomène est bien connu depuis l’épisode de sécheresse de l’année 2003. Ce sont des “mouvements de terrain différentiels consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols “, en clair un mouvement de retrait-gonflement des sols argileux qui affecte les constructions en provoquant des fissures.

Ce type de fissure se caractérise par une forme en escaliers, souvent sur les parties les plus fragiles du bâti comme les pignons, les fenêtres ou encore les angles.

Un cas a été signalé à Salins cette semaine qui pourrait être une conséquence de la sécheresse estivale, et d’autres bâtiments salinois peuvent être dans le même cas. Et ces dommages sont pris en compte dans le cadre des indemnisations consécutives aux catastrophes naturelles.

 

QUE DEVEZ VOUS FAIRE EN CAS DE FISSURE CONSTATÉE SUR VOTRE BÂTI?

Si vous constatez de telles fissures sur votre maison, il convient d’agir vite. La garantie sécheresse de votre assurance multirisque habitation couvrira les frais de réparation, mais il faut au préalable que la commune demande la reconnaissance de l‘état de catastrophe naturelle.

il convient donc si vous constatez un dégât de cette nature :

1/ de déclarer le dégât à votre assureur et de le signaler PAR COURRIER ADRESSÉ ou DÉPOSÉ en mairie :  la commune s’appuiera sur les cas identifiés pour demander la reconnaissance du sinistre, au début de l’année 2019     (il est obligatoire d’attendre la fin de l’année )

2/ d’attendre l’accord de l’administration (6 mois après le dépôt de la demande) qui n’interviendra pas avant juillet 2019

3/ de refaire une déclaration à votre assureur dans un délai de 10 jours ouvrés à dater de cet accord (envoyez-la de préférence par recommandé pour plus de sécurité), qui lui permettra de vous indemniser selon les conditions prévues dans votre contrat.

Pour en savoir plus sur les fissures du bâti sur argile dans le Jura, téléchargez la fiche ici